Ces dernières semaines chez Eisenia, nous avons fini 5 lombricomposteurs et l’un de ceux-là (on ne sait pas vraiment lequel) est l’heureux 50ème lombricomposteur de grosse capacité que nous avons installé. Les petits derniers profiteront 1/ au Lycée Diderot dans le 1er arrondissement, 2/ à la Super Halle d’Oullins, 3/ aux étudiants de l’IUT Biologie de la Doua 4/ aux collégiens montessoristes de Villeurbanne et 5/ aux habitants de la place Colbert (Lyon 1er).

chantier avec les étudiants de l’IUT Biologie (La Doua)

50, quand même ! Comme ânonnaient en cœur certains chanteurs-millionnaires des années 80, découvrant le monde extérieur ainsi que la misère en Éthiopie, « c’est beaucoup et c’est bien peu, c’est bien peu »*. Bien peu, oui, au regard de l’urgence climatique, de l’appauvrissement des sols (par manque de matière organique entre autres) et des 130 000 tonnes de biodéchets incinérées par les “Grand Lyonnais”, mais beaucoup quand même pour nos petits bras, sachant surtout que, n’étant pas financés sur ces actions par la Métropole de Lyon** (financeur logique car en charge du traitement des déchets) à cause d’un système d’appel d’offre avec prestataire unique, nous devons à chaque fois courir après l’argent et monter des projets bringuebalants pour financer les installations. Nous remercions au passage les communes, bailleurs, structures sociales ou scolaires, restaurants, copropriétés ou entreprises qui jouent le jeu et cassent la tirelire, ainsi que notre équipe de bénévoles, smicards, services civiques et stagiaires qui jouent le jeu et enquillent les heures sans regarder la feuille de paie.

avec les lycéens de Diderot (Lyon 1er)

Quelques petites statistiques, pour le plaisir… 50 lombricomposteurs, c’est :

– 22 lombricomposteurs de quartier / 7 en collèges et lycées / 3 en structures universitaires / 6 en structures d’accueil et d’insertion / 6 en restaurants ou entreprises / 2 en crèches / 3 en copropriétés et 1 en jardin partagé. Soit à peu près tout le spectre de ce qu’il est possible de faire en ville ;

17 lombricomposteurs situés dans des quartiers « politique de la ville » ;

– une capacité de traitement d’environ 200 tonnes /an (capacité doublée si on ajoute les plateformes agricoles que nous mettons en place et, dans une moindre mesure, les petits lombricomposteurs installés à gauche et à droite ainsi que les ateliers de lombricomposteurs DIY que nous avons réalisés) ;

environ 300 personnes, de 11 à 82 ans (salut Monique de Givors !), avec qui nous avons scié, huilé, assemblé, vissé et transpiré (habitants volontaires, personnes accueillies par les structures, jeunes en chantiers éducatifs, collégiens, lycéens, etc.) ;

– une dizaine d’installations “capricieuses” (trop ou pas assez à manger, erreurs fréquentes de tri, etc.) qui nous demande un suivi particulier, soit donc une quarantaine qui fonctionne au poil ;

– 47 lombricomposteurs (***) imaginés, dessinés et construits sur mesure par nous-mêmes, dans un esprit low-tech et robuste, avec du bois directement fourni par une scierie de la vallée d’Azergue et des vers élevés par Terrestris à Caluire, Ecully ou Saint Joseph.

Et c’est pas fini… D’ici la fin de l’année, nous avons encore du taf avec des lombricomposteurs qui vont voir le jour : au quartier des Etats-Unis (Lyon 8), au Collège de la Trinité et au Lycée Fénelon (Lyon 6), dans une copro à la Croix-Rousse (Lyon 4), au nouveau café Newtree (Lyon 3), à l’Ecole Berthelot (Villeurbanne),…

construction du lombricomposteur place Colbert

Quelques ressources internes à relire et diffuser sans modération :

* We are the world, euh… Chanson pour l’Ethiopie par les Chanteurs sans frontière (chanson écrite par Renaud-que-la-société-a-bien-fini-par-avoir)

** c’est pas tout à fait vrai : pour être justes, 7 d’entre-eux ont été co-financés par la Métropole dans le cadre du Plan d’Éducation au Développement Durable et 1 par la Maison de l’Environnement

*** les 3 premiers en 2015 avaient été réalisés par la Menuiserie des 2 amants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *