On s’inaugure une nouvelle rubrique histoire vous donner régulièrement des nouvelles des lombricomposteurs installés par l’asso.
On attaque par une petite visite d’une partie de nos sites de lombricompostage collectif la semaine dernière, l’occasion pour Nicolas, notre nouveau volontaire en service civique de les découvrir et pour nous d’analyser les réussites, défauts et améliorations possibles…

Début du Road-trip à Rillieux:

le lien entre hérisson et service civique

Nous voici donc sur le quartier des allaniers, dans le jardin renoir, magnifique jardin partagé au pied des barres HLM. Un jardin totalement géré par ses habitants (une parcelle d’environ 30m2 par jardinier)
, magnifique quand nous y avions travaillé cet été, forcement moins impressionnant en hiver, même si, faute de réel gel, tout n’est pas endormi…Pas comme ce hérisson hibernant que Nico a ramassé en farfouillant dans un vieux tas de compost en friche…on l’a bien entendu remis au chaud. Faut quand même rappeler que y’a quelques années, ce hérisson aurait eu du mal a survivre vu qu’a la place du jardin, y’avait un terrain vague plus propice a faire des freins à main qu’a cultiver des piments rouges…Le retour de la biodiversité, une question de volonté? Je m’égare, non? Vous voulez peut-être que je parle du lombricomposteur?
Et ben impeccable, alimenté par les jardiniers, et un mélange carton / déchets bruns du jardin pour l’équilibre Azote / carbone, il y aurait même de la place pour en mettre un peu plus. Les vers en tout cas se comportent bien et s’y plaisent, on vas donc les laisser tranquilles.

2 Km plus loin, nous arrivons sur le quartier de la roue (oui, juste en face de là ou on a bien failli s’installer l’année dernière, snif). Là il s’agit de 3 lombricomposteurs que nous allons voir; nous les avons installé en aout au cours d’un chantier-jeune (avec Dynacité et la mairie de Rillieux). Chaque lombricomposteur est situé entre 2 bâtiments de 30 à 40 foyers chacun. Sur les 3, deux marchent très bien: des déchets, du carton, des vers, what else? On a donc échangé les cadenas, afin que les habitants commencent a utiliser le deuxième bac et organisent ainsi la lente migration des vers…On devrait ainsi faire la première récolte de lombricompost en avril ou mai…Le troisième est un peu plus timide et moins utilisé, mais il fonctionne quand même. en réunissant les 3 sites, on estime qu’environ 50 personnes les utilisent ( soit un quart des foyers de l’ensemble).  On peut donc dire que le démarrage se passe très bien dans l’ensemble pour ces lombricomposteurs rilliards.
quelques enseignements:
– Cette réussite est en partie due au travail des gardiens de la résidence (et en particulier Abdallah, merci à lui) qui ont intégré, à la demande de Dynacité, le suivi des lombricomposteurs dans leur fonctions (au même titre que le suivi des autres poubelles, grises et vertes), comme quoi, des fois les choses peuvent aussi se passer simplement, non?
– Ce site est le premier ou on utilise en matière sèche uniquement du carton, apporté par les habitants et par les gardiens (contents au passage de se débarrasser de quelques grands cartons qui encombrent les locaux poubelles), et ça marche!

Un petit tour de périph’ au volant de la worm-mobile (une bonne vieille 205 donné gracieusement à l’association) et nous voila à

Bron, campus de l’université lyon II

on a faim!

Le lombricomposteur est installé depuis le printemps sur le joli jardin de l’association Salad’arité qui y jardine entre 2 cours et 3 partiels. Il fait face à un cruel manque de matière organique lié a la particularité des lieux: il y a très peu d’habitations autour, les étudiants y sont de passage et le site est peu utilisé de juin à octobre, la faute aux exams et aux vacances. Les vers s’y ennuient donc un peu et vont en partie chercher à manger ailleurs. Maismaismais, rien de catastrophique non plus, ça fonctionne quand même, même au ralenti et surtout l’asso et son actif président, Guillaume, sont en train de prendre les choses en main et vont essayer d’impliquer la cafet du CROUS pour y amener des déchets de cantine promis par ailleurs à une mort inutile par incinération (sortez les mouchoirs). L’appel de salad’arité, c’est ici!

retour dans nos quartier, le petit tour traditionnel pour réussir a garer la worm-mobile et nous voici au

Jardin des plantes (lyon 1er)

lombri-pirates?

    L’installation du lombricomposteur à deux pas du siège de l’association est un succès, et même plus (trop?). Bien que doté d’une belle capacité (4,5 m3), nous devons continuellement refuser de nouveaux utilisateurs. Nous avions initialement fixé une limite haute de 70 foyers, mais c’était sans compter les nombreux utilisateurs-pirates qui se refilent le code du cadenas sans passer par nous. Etant nous-même un peu pirates, on vois pas forcement ça d’un mauvais oeil (héhéhé), sauf qu’on préférerait quand même être en contact avec tous les utilisateurs, ne serait-ce que pour éviter les erreurs de tri ( agrumes/oignons principalement, mais aussi…capsules de nespresso!!!). Y’en à quand même qui ont poussé le vice jusqu’à forcer les loquets pour  pouvoir y déposer leurs déchets organiques (dans le mauvais bac, bien évidement)!

DSC01756 ld

lc salad (1) tete de mort lombric copie

Ceci mis a part, nous en sommes certainement pas loin des 3 tonnes de déchets retraités depuis l’inauguration fin juin, et la première récolte de lombricompost made in X-rousse vas se faire prochainement. Pas mal, nan? Du fait de sa sur-utilisation, ce site nécessite un peu plus de surveillance/maintenance que nous partageons avec les utilisateurs (apports de carton et étalement du tas pour éviter qu’il chauffe, comme en compostage thermique, ce qui repousse les vers), mais en terme de participation citoyenne et en volume de déchets traités c’est une belle réussite.

Les habitants du 1er commencent à être fournis en offre de compost citoyen,  (en plus du lombricomposteur du Jardin des plantes, il y a des composteurs place morel, rue baudin, clos st-benoit et place chazette, j’en ai pas oublié? ), mais on a l’impression qu’on pourrait encore en installer 10 qu’ils seraient tous pris d’assault…Le zéro-déchets dans le 1er c’est pour bientôt? En tout cas on a commencé à repérer les sites futurs avec la mairie du 1er, et on vous annonce l’installation d’un lombricomposteur sur le bas de la place Croix-paquet pour le mois de mars. Vous pouvez d’ailleurs commencer à vous inscrire en envoyant un mail à eisenia.lombricom@gmail.com.

allez, salut, rendez vous au prochain numéro!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *