composteur

Le lombricompostage, qu’est ce que c’est?

Le lombricompostage est une technique de compostage, à l’origine agricole, qui consiste à utiliser des vers de terre (détritivores) pour transformer les matières organiques (ou biodéchets) en un amendement appelé lombricompost, utilisable comme engrais en agriculture ou en horticulture. Cette technique est basée sur une observation fine du fonctionnement des sols, véritables intestins du monde, capables de recycler en permanence les couches de matières qui s’y déposent.

Les biodéchets valorisables par lombricompostage peuvent provenir des particuliers (épluchures, restes de repas, marc de café, carton d’emballage…) des collectivités ( cuisine centrale, cantines, traiteurs et restaurants…), du monde agricole (fumiers, déchets de la filière agro-alimentaire, élevage canin), des espaces verts (tontes, déchets verts, broyat)…

lombricompostage1

Pourquoi lombricomposter?

Dans le système de traitement des déchets ménagers actuel,  les ordures (soit-disant) non recyclables sont collectées, transportées, enfouies en décharge ou incinérées, produisant nombre de pollutions (production de CO2 et d’autres gaz à effets de serre, consommation de carburants, pollution des sols et des nappes phréatiques)  à chacune des étapes du processus. De plus, les déchets organiques, alors qu’ils sont très facilement valorisables lorsqu’ils sont triés à part, deviennent néfastes lorsqu’ils sont mélangés aux autres déchets : principalement composés d’eau, ils “souillent” les autres déchets, créant des “jus” toxiques, ou fermentent et dégagent des gaz nocifs.

Quels sont les avantages ?

  • le lombricompostage peut se pratiquer partout (extérieur comme intérieur), du plus petit au plus grand volume
  • il est basé sur le cycle de la matière naturel, créant très peu de pollution (peu de gaz à effet de serre, peu de pertes gazeuses ou liquides, besoin très limités en transport ou machinerie agricole)
  • système “low-tech”, très économique, nécessitant peu d’investissement et une place au sol limitée
  • besoins en matière carbonée limités, possibilité d’utiliser des sources variées en fonction de la ressource disponible (broyat, carton, feuilles, brindilles,…)
  • qualités agronomiques et environnementales du lombricompost (grande rétention en eau, richesse en éléments nutritifs et en micro-organismes) pour ramener vie, structure et nourriture au sol

Quelle différence avec le compostage traditionnel ?

Si le but est le même et si certaines étapes du processus sont proches, le lombricompostage, technique initialement agricole, diffère du compostage traditionnel dit “thermique” par certains principes que nous mettons en application dans toutes nos installations :

  • ensemencement initial avec des litières très concentrées en vers de terre et autres organismes associés
  • organisation de la migration des vers pour pouvoir récolter le lombricompost tout en gardant les vers dans le système
  • maintien d’une température douce dans le système contrairement au compostage thermique dont la montée en température repousse provisoirement une grande partie de la faune du sol.

Alors, le lombricompostage, pas simplement individuel ?

le lombricomposteur individuel sert à valoriser des petits volumes de déchets, de 1 à 6 personnes. On le met en général dans un appartement, une maison,  un garage et quand les conditions le permettent un balcon.  On peut le fabriquer a partir de caisses plastiques ou en bois (plein de tutos sur le net), ou en acheter des tout fait ici. Eisenia propose de son coté des ateliers de fabrication de lombricomposteurs DIY. Contactez-nous pour en savoir plus…

Mais le lombricompostage individuel n’est pas la spécialité d’Eisenia ! Alors que le lombricomposteur d’appartement est assez connue en France et en Europe, Eisenia a développé un savoir-faire, assez rare dans nos contrées, pour traiter des gros volumes de biodéchets via :

  • lombricompostage collectif (pour en savoir plus, nous avons une page dédiée à ce sujet)
  • lombricompostage agricole (en partenariat avec la ferme lombricole Terrestris).

C’est quoi le lombricompostage agricole ?

A l’échelle agricole, le lombricompostage se pratique sous forme d’andains (Un andain est une bande de fumier étalée dans un champ). Cette technique permet de valoriser de grandes quantités de matière organique. A titre indicatif, il est possible de traiter jusqu’à 30 tonnes de matière par an sur un espace de 100 m2.

Des plateformes urbaines (friches, zones industrielles, jardins collectifs) de taille moyenne peuvent être créées pour valoriser les biodéchets issus de marchés alimentaires, restauration collective ou encore déchets d’espaces verts.

En milieu agricole, des plateformes plus importantes peuvent être
installées ; elles seront plutôt dédiées aux traitement de fumiers ou de
résidus de culture qui pourront être mixés avec des biodéchets issus de
collectes provenant des communes alentours.

Sur place ou à emporter ?

Eisenia ne fait que des installations de lombricomposteurs ou de plateformes in situ (sur place), ce qui permet de limiter les transports et donc les émissions de gaz à effet de serre. Lorsque la place est limitée ou pour les gros producteurs de biodéchets, nos amis de Terrestris proposent une prestation de collecte puis valorisation sur plateforme agricole via lombricompostage

C’est quoi notre job concrètement ?

Nous sommes des éleveurs de vers de terres autrement dit, des lombriculteurs et lombricultrices. Bon, on va vous faire une révélation… C’est un job de fainéant, ce sont nos vers (les Eisenia fetida) qui font tout le travail, ou presque. Le lombriculteur n’est là que pour nourrir les vers, leur assurer des conditions de vie adéquates (température et taux d’humidité), et surtout organiser le déplacement des vers (pour garder nos vers travailleurs d’un coté et récolter de l’autre du lombricompost) on appelle ça la migration des vers.

Et si vous n’avez toujours rien compris après tout ça, on vous laisse avec cette vidéo réalisée par l’association Arthropologia :