Suite à nos échanges avec les collectivités (mairie du 4ème) et de nombreux citoyens, et dans une logique de développement durable, l’association Eisenia propose ici une gestion innovante des déchets du marché alimentaire de l’arrondissement. Cette proposition repose sur des acteurs locaux participant à un changement de société s’appuyant sur des logiques de :

– Développement local et circuit court,

– Autonomie alimentaire,

– Participation citoyenne et éducation populaire,

– Biodiversité et réduction des polluants (émissions de GES, phyto…).

Dans ce but, nous amenons ici un projet mêlant le marché alimentaire du 4ème, des animations/formations (scolaires et tout public), les habitants du quartier et l’internat Adolphe Favre.

Ainsi, il nous paraît intéressant de proposer :

  • Un stand sur le marché afin de mettre en place les actions suivantes :

– Concertation/sensibilisation avec les producteurs. Tri et collecte de leurs déchets,

– Animation/sensibilisation auprès du public,

– Vente de produits (Lombricomposteur, lombricompost, vers, légumes etc…),

– Nettoyage du site et transport des déchets (vélo-cargo) sur le site de l’internat Favre en vue de leurs retraitements.

  •  Une utilisation du site « internat Favre » permettrait de développer et d’animer :

– La création d’une micro plateforme de lombricompostage et d’une recyclerie pour les déchets non-organiques,

–  Des productions agricoles (potager, rucher, poulailler, productif et pédagogique),

–  Une gestion écologique des espaces verts.

  •  Une animation de la vie de quartier :

– Animation scolaire

– Lien social et intergénérationnel

– Formation professionnelle

Ce projet permettrait de développer des actions de réduction/valorisation des volumes de déchets transportés/incinérés tout en participant à la vie locale : réforme des rythmes scolaires, formations professionnelles (services espaces verts), autonomie alimentaire, lien social et potentiel de création(s) d’emploi(s).

De plus dans le contexte actuel où l’internat Favre est menacé de fermeture (http://goo.gl/xPFyZy) il nous semble essentiel de préserver ce lieu en y développant des projets participant à la vie du quartier. Il nous paraît important que ce type de structure continue d’exister et puisse appuyer/participer à certains changements « agro-socio-environnementaux » urgents et nécessaires.

Dans une logique d’essaimage ce type de réalisation nous semble à terme transposable sur le marché alimentaire du premier arrondissement.

Légende :

Valorisation des déchets du marché alimentaire

Animation et vie de quartier

Autonomie alimentaire

Biodiversité et circuit court

Création d’emplois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *